Le mois de mars est plus calme pour les coupes du monde. En revanche, nous avons la Pierra Menta, une course mythique de 10'000m de dénivelé en 4 jours.

En début de mois, direction l'Italie pour une coupe du monde où je términe 5e du sprint et 8e de la course individuelle. Chaque année ma forme va crescendo au fil de l'hiver et cette année ne fait pas exception à la règle.

Mi-mars, direction le massif du Beaufortain pour la Pierra Menta. Après une excellente première étape, nous perdons le contact avec le podium le 2e jour, suite à une casse matériel de mon coéquiper. Nous terminons néanmoins 4e du général mais avec un brin de decéption car l'objectif était le podium.

Une fois la Pierra Menta terminée, direction Zermatt à Testa Grigia (3500m) pour une préparation en altitude en vue de la fin de saison.

Début avril, direction la Norvège et Tromso à 300km au nord du cercle polaire. Malheureusement, nous sommes un mois trop tôt pour voir le soleil de minuit mais les paysages sont à couper le souffle.

Pour ces finales de la coupe du monde, je termine 7e du sprint et à une excellente 4e place de la course Individuelle à 6 secondes du podium. L'année dernière, les secondes avait tourné à mon avantage mais cette année je reste au pied du podium.

Une semaine plus tard, direction Zermatt, mais cette fois-ci pour une course (l'Ultraks). Pour cette course, je fais équipe avec Martin Anthamatten et Florent Troillet qui fait son retour. Sur un parcours raccourci en raison des fortes chutes de neige, nous nous imposons devant Kilian Jornet et Mathéo Jacquemoud.

Maintenant place à La Mezzalama (Italie) ce week-end pour clôturer la saison. Par la suite, je rangerai les skis et me reposerai quelques jours avant de reprendre peu à peu ma préparation pour la saison prochaine.